bien-être·ergonomie·travail

5 conseils pour un poste de travail ergonomique et efficace

Vous lisez probablement cet article en étant assis, ce qui peut signifier que vous êtes l’un des nombreux Belges qui ont une profession sédentaire ou qui ont un ‘schéma d’assise non sain’.

Pourtant, notre corps est fait pour bouger, rester assis trop longtemps et trop souvent est préjudiciable à notre santé.

En chiffres :

  • 33% (= plus de 4 millions) des Belges adultes font trop peu d’exercice.
  • 50% (= presque 9 millions) des adultes néerlandais font trop peu d’exercice.
  • 59% (= près de 195 mille) des Luxembourgeois adultes font trop peu d’exercice

Faits et conséquences :

  • Le risque d’obésité est doublé par une assise prolongée tous les jours
  • 60 % de notre temps nous le passons chaque jour au travail
  • Les entreprises actives ont un rendement positif : une productivité accrue et des collaborateurs contents

Raison suffisante pour prendre des mesures à la fois au niveau de l’employeur et des travailleurs, de préférence à titre préventif. Cela nécessite un changement d’habitudes. Idéalement, chaque heure de position assise devrait être alternée avec dix minutes de position debout, mais dans combien de situations de travail est-ce un scénario réalisable ?

5 conseils pour appliquer
tout de suite

Vous n’avez pas à paniquer si vous exercez une activité sédentaire ; grâce à ces conseils, vous pouvez éviter beaucoup de préjudices. Assurez-vous que vous êtes dans une bonne position assise.

1. Assurez-vous que vous êtes dans une bonne position assise

  • Assurez-vous que la hauteur d’assise est correcte, que les pieds sont à plat sur le sol et que les genoux forment un angle de 90 degrés (utilisez un repose-pieds si nécessaire).
  • La hauteur de la table doit être à hauteur des coudes en position assise détendue.
  • Soutenez-vous avec les bras sur la table ou sur les accoudoirs.
  • Inclinez le dossier de votre fauteuil de 2 cm vers l’arrière pour un bon soutien.
  • Le haut de votre écran doit être légèrement en dessous du niveau de vos yeux (utilisez un support pour laptop ou un rehausseur de tablette)

2. Travaillez ‘in-line’

  • Placez les documents, tablettes ou smartphones en ligne avec l’écran sur une surface légèrement inclinée afin de pouvoir lire sans plier le cou (utilisez un support de documents si nécessaire)
  • Souris droite par rapport à l’épaule

3. Souris droite par rapport à l’épaule

  • Évitez de vous pencher vers la souris ; utilisez un clavier compact, éventuellement avec une partie numérique libre rrn que vous pouvez également placer sur le côté gauche

4. Écrans multiples

  • Utilisez deux écrans si vous travaillez régulièrement avec deux applications en même temps. Placez l’écran le plus couramment utilisé devant vous. Si vous avez souvent besoin de comparer des données provenant de plusieurs applications, placez les deux écrans au milieu devant vous.

5. Travail en rapport à l’activité

  • Alternez entre la position assise et debout.
  • Si possible, utilisez un bureau assis-debout.
  • Quittez régulièrement votre poste de travail et faites une petite promenade. Cela augmentera votre concentration et votre santé mentale.
  • Choisissez le lieu de travail qui vous convient.

Et vous? Êtes-vous prêt pour cela? Créez avec Lyreco un poste de travail en fonction du corps et l’esprit: lire à ce sujet ici.

ergonomie·Trucs et astuces

Comment choisir un bon fauteuil ergonomique?

Vous êtes bien installé derrière votre bureau ? Votre fauteuil est confortable et vous offre le soutien nécessaire ? Et vous vous levez de votre fauteuil sans problème après y être resté assis quelques temps à travailler ?

Si vous avez répondu ‘non’ à l’une de ces questions, il est peut-être temps de changer de siège de bureau. En effet, le fauteuil de bureau est de loin le meuble de bureau le plus important. Un bon fauteuil vous offre, à vous et à vos collaborateurs, un endroit agréable pour travailler et par conséquent, les travailleurs sont plus productifs et en meilleure santé. Lorsque vous êtes assis confortablement, vous travaillez mieux, plus longtemps et avec plus de plaisir.

Vous trouverez de nombreux sièges ergonomiques sur le marché et ceux-ci peuvent être réglés de différentes manières. En effet, il n’existe pas deux corps identiques. Cela signifie que vous ne devez pas acheter sans réfléchir le premier fauteuil portant le label ‘ergonomique’. Malgré les nombreuses possibilités de réglage, il se peut qu’un siège ne soit pas adapté à un collaborateur spécifique ou à une tâche spécifique. Le dossier ne peut peut-être pas se lever suffisamment ou les accoudoirs sont trop éloignés l’un de l’autre.

Exigences à l’égard d’un siège

Plusieurs facteurs déterminent si un siège est ergonomique ou non.
Nous en avons dressé une check-list :
• La hauteur du fauteuil est-elle bien réglable et peut-elle être adaptée avec précision au collaborateur ? Si vos genoux font un angle de 90 degrés lorsque vous posez vos pieds sur le sol, la hauteur de l’assise est correcte.

• Vous pouvez bien régler le dossier ? Celui-ci doit être réglable en hauteur afin que le collaborateur ait le bas du dos soutenu. Veillez à vous asseoir droit et ne penchez pas trop le dossier vers l’arrière. En effet, cela peut sembler être une position confortable mais pendant la lecture de documents, par exemple, les gens vont se pencher en avant et ne seront plus soutenus.

• La profondeur de l’assise peut-elle être réglée ? Elle peut l’être en faisant glisser l’assise ou le dossier vers l’avant ou vers l’arrière. Ainsi, vous bénéficiez d’un soutien suffisant sous les cuisses.

• Le siège est-il bien stable ? Choisissez de préférence un fauteuil avec un châssis solide. La plupart des sièges ont cinq roulettes qui leur permettent de rester stables.

Bouger ou non ?

Il est important de bouger régulièrement dans votre siège pour une position assise dynamique. Si vous vous penchez régulièrement en arrière, vous soulagez la pression sur les disques intervertébraux. Il existe différentes techniques à cet effet.

Le mécanisme synchrone est la solution la plus ergonomique. Le fauteuil suit en quelque sorte les mouvements de l’utilisateur grâce à une inclinaison coordonnée de l’assise et du dossier. Le système peut être ajusté en fonction du poids corporel. Il peut également être bloqué dans toutes les positions ou dans certaines d’entre elles, selon le modèle.

Mécanisme de contact permanent : le dossier reste en contact permanent avec le dos de l’utilisateur tandis que la position d’assise reste inchangée. Selon le modèle, le dossier peut être verrouillé dans toutes les positions ou dans certaines d’entre elles.

Bien aménager le lieu de travail

Souvent, de bons sièges ergonomiques sont achetés mais l’aménagement du lieu de travail n’est pas correct. C’est un péché car ce n’est vraiment pas difficile de bien aménager un bureau et cela offre aux collaborateurs une assise plus agréable et plus saine.

Si vous commencez avec la check-list ci-dessus, vous aurez déjà fait la moitié du travail. Si vous êtes bien assis, à la bonne hauteur, adaptez les accoudoirs. Votre coude et votre avant-bras doivent pouvoir reposer sur l’accoudoir sans que vos épaules se lèvent ou tombent. A présent, il ne vous reste plus qu’à régler la hauteur du bureau. Celui-ci doit être au même niveau que les accoudoirs du fauteuil de bureau. Vous pouvez extrêmement bien régler en hauteur la plupart des bureaux modernes.

Si ce n’est pas possible et si le bureau est encore trop haut, vous pouvez régler le fauteuil un peu plus haut et utiliser un repose-pieds. Bien entendu, il vaut toujours mieux veiller à disposer d’un bureau ergonomique. Là encore, Lyreco propose les bons produits.



ergonomie·travail

Comment choisir un siège de bureau ?

Tôt ou tard, tout le monde se plaint de maux de dos. Et il vaut mieux prévenir que guérir ! Pour les personnes qui ont un travail sédentaire, tout commence par choisir la chaise de bureau appropriée !

Des études scientifiques ont démontré qu’un employé passe en moyenne 1.400 heures par an sur une chaise. Afin de garantir des prestations de qualité au travail, il est indispensable que le siège réponde à toutes vos attentes et prévienne les douleurs au dos, à la nuque et aux jambes.

Combien d’heures utilisez-vous votre siège pendant la journée ?

Utilisation limitée: jusqu’à 3 heures par jour
Utilisation moyenne: de 3 à 5 heures par jour
Utilisation intensive: de 5 à 8 heures par jour

Quel type d’utilisateur êtes-vous ?

Étant donné qu’il existe différents types d’utilisateurs de chaises de bureau, il est important que le siège puisse être adapté au poids et à la taille de l’utilisateur. Les différentes possibilités de réglage (voir ci-dessous) prévoient un bon soutien du bassin, des reins et de la colonne vertébrale.

Quel confort recherchez-vous ?

La densité du siège et le dossier déterminent le confort. Plus la densité est élevée, plus le siège est confortable. La densité est indiquée en kg/m³. L’épaisseur du rembourrage est également indiquée (en cm) pour chaque siège de bureau.

iStock-540602134

Dossier

Une bonne chaise de bureau veille à un soutien optimal de votre dos. Ce n’est possible que lorsque la partie arrondie du dossier correspond à la partie arrondie de votre propre dos.

Accoudoirs

Les accoudoirs jouent également un rôle important. Ils soutiennent vos épaules afin que celles-ci soient relâchées pendant le travail.

Si vous désirez une bonne chaise de bureau, les accoudoirs doivent être complètement réglables.

Hauteur

Il faut aussi pouvoir régler la hauteur. La hauteur veille en fait à obtenir une bonne position par rapport au bureau.

iStock-638371332.jpg

Souvent, une chaise de bureau ne suffit pas. Une bonne position assise (posture) joue aussi un rôle à ce propos. Déjà quelques conseils à ce sujet :

  • Profondeur d’assise: La bonne profondeur d’assise est atteinte lorsqu’une distance égale à la largeur d’une main est respectée entre le bord avant du siège et le creux du genou.
  • Angle d’assise: La position de travail est déterminée par les yeux. Lorsque le travailleur lit ou écrit, le siège bascule en avant. Lorsqu’il regarde l’écran, le siège bascule en arrière. Vous ne devez pas pouvoir glisser vers l’avant ou vers l’arrière sur votre siège. Lorsque votre siège satisfait à ces conditions, vous avez atteint le bon angle d’assise.
  • Angle dorsal: Le bon angle dorsal est atteint lorsque le bas du dos est parfaitement soutenu à la hauteur du bassin.
  • Réglage du poids: La bonne pression de suspension est atteinte lorsque vous êtes en équilibre avec le système de suspension de votre siège de bureau.
  • Hauteur des accoudoirs: Vos accoudoirs sont réglés à la bonne hauteur lorsque les avant-bras sont parfaitement soutenus en position de travail.

Souvent, une chaise de bureau ne suffit pas. Une bonne position assise (posture) joue aussi un rôle à ce propos. Déjà quelques conseils à ce sujet :

4163282

Prosedia Directiestoel Airspace 3632

  • Réglage de tension
  • Mécanisme anti-chocs
  • Assise réglable (en profondeur)
  • Accoudoirs réglables
  • Soutien lombaire
  • Capacité: jusqu’à 110 kg

 

 


8349279

Prosedia se7en Edition

  • Réglage de tension
  • Mécanisme anti-chocs
  • Dossier en tissu
  • Hauteur et profondeur d’assise sont réglables
  • Pied renforcé avec fibre optique
  • Capacité: jusqu’à 120 kg