COMMENT CHOISIR LE PAPIER ADEQUAT?

Chaque entreprise a ses propres besoins spécifiques en papier

C’est pourquoi nous voulons vous aider à prendre la bonne décision quant au choix de votre papier. Pour choisir le bon papier, le résultat d’impression souhaité doit primer et non pas le prix vu que celui-ci ne représente qu’une fraction de vos frais d’impression.

1. Communication interne et communication externe
Selon le type de document que vous imprimez, vous pouvez utiliser une sorte de papier différente. Pour les documents internes, le choix dépend de l’objectif (de notes de livraison à des présentations) et de votre groupe-cible (d’un groupe opérationnel à la direction).

Pour les documents externes (cartes de visite, contrats, factures, etc.), le choix est encore plus étendu mais il est évident qu’il vaut mieux choisir une meilleure qualité dans ce cas. Pour des documents internes, vous pouvez opter pour des grammages de 60 à 80 grammes, avec une faible blancheur (qualité B ou C). Pour des documents externes, nous vous recommandons de choisir une blancheur plus élevée et éventuellement un grammage plus élevé également, de 70 à 120 grammes.

2. Monochrome ou couleur
Pour une utilisation intense de la couleur, nous recommandons de choisir un papier plus opaque et plus lisse. Ainsi, vous pouvez éviter que vos impressions soient transparentes et vous obtiendrez une plus belle palette de couleurs. Un papier de qualité A est alors un choix logique, suivi par un papier couché. Pour l’impression de photos, choisissez de préférence un papier photo.

3. Volume d’impression
Vos frais d’impression sont directement liés à votre volume d’impression mais ils ne dépendent du coût de votre papier que pour une fraction du prix total. Vous pouvez choisir de réduire vos frais d’impression en utilisant un type de papier moins coûteux mais ne perdez pas de vue les autres frais pour autant. Les frais engendrés par des bourrages papier et des perturbations d’ordre technique peuvent monter haut. Une meilleure qualité de papier ne vous coûtera que quelques centimes par boîte de plus mais vous fera économiser des heures de main d’oeuvre. Là encore, le choix du papier adéquat est extrêmement important.

4. Imprimante
D’une manière générale, plus le papier est rigide, moins il risque de rester coincé et plus le papier est lisse, plus la qualité de l’impression est élevée. Un papier premium (qualité A) combine ces deux propriétés.

Businessman Throwing Paper In Office

Qualités de papier

En ce qui concerne la qualité du papier, la subdivision suivante est utilisée:

papier-kwaliteitenA+
Papier Satiné

De hoogste witheid of gladheid resulteert in beter contrast en levendigere kleuren. Gecoat papier en fotopapier zijn een
excellente keuze.

A
Premium
Ce papier est de grande qualité en raison de sa grande blancheur et de la très bonne structure de ses fibres. Il est particulièrement adapté aux communications externes, aux présentations.

B
Universal
Ce papier est un papier multifonction. Il peut être utilisé tant pour la communication externe qu’interne et pour les applications graphiques simples.

C
Standard
Ce papier convient principalement aux photocopieuses et aux imprimantes laser pour des tirages importants. Sa blancheur, sa rigidité et son opacité plus faibles le rendent moins adapté aux impressions en couleur et recto-verso.

Spécifications du papier

Colored paper heartsLorsque vous choisissez votre papier, tenez compte des spécifications suivantes:

ÉPAISSEUR
Plus d’épaisseur signifie que vous pouvez utiliser un papier d’un grammage plus léger pour des résultats comparables.

RIGIDITÉ
Un papier plus rigide présente moins de risque de bourrage et, par conséquent, il convient également aux volumes plus importants.

BLANCHEUR
La blancheur augmente la clarté/le contraste de vos documents, en conséquence de quoi votre impression aura plus d’impact. Une blancheur élevée est considérée comme un gage de qualité tandis qu’une faible blancheur est considérée comme le signe d’un produit écologique.

OPACITÉ/DENSITÉ
Ce paramètre correspond à la densité de la fibre dans le papier. Une opacité élevée engendre moins de transparence, ce qui vous permet d’imprimer recto-verso.

ASPECT LISSE
Un papier plus lisse donne une sensation plus agréable, ce qui donne la perception d’une plus grande qualité tout en améliorant considérablement la couverture de votre encre/toner.

CONSEILS!

Le papier est un produit naturel et par conséquent il est sensible aux variations de température.

Le tableau suivant indique à quel moment le papier peut être utilisé de manière optimale.

Différence de température 5° C 10° C 15° C 20° C
5 paquets 4u 12u 17u 35u
25 paquets 7u 17u 25u 50u
200 paquets 12u 25u 35u 75u

Le tableau indique pendant combien de temps vous devez laisser l’emballage s’acclimater à température ambiante avant de pouvoir utiliser le produit. Le papier doit être conservé dans un emballage fermé, au sec.

Certificats du papier et leur déclaration

Les origines des ressources

PEFCPEFC signifie ‘Programme for Endorsement of Forest Certification ­schemes’. La certification PEFC offre la garantie que les produits ont été certifiés par des parties indépendantes sur la base des critères PEFC. Ces critères sont axés sur une sylviculture responsable. La certification PEFC ­promeut un cadre international d’application pour les marques et les ­initiatives de certification en matière de sylviculture.


 

fsc

FSC est un label qui, lorsqu’il est apposé sur un produit en bois ou en ­papier, indique que celui-ci provient d’une forêt gérée de façon responsable. Le label FSC garantit non seulement une origine responsable du produit mais aussi un contrôle de chaque maillon de la chaîne de commercialisation/transformation, depuis la forêt d’où le produit est issu jusqu’au consommateur final. En achetant un produit muni du label FSC, vous avez donc la garantie que celui-ci provient bel et bien d’une forêt gérée selon les principes et ­les critères FSC.

Les processus de fabrication

ecolabel

Le label écologique de l’UE certifie que la production de papier avec ce label a un impact limité sur l’environnement, y compris la sélection de matières premières et la production elle-même. Pour obtenir le label écologique de l’UE, le processus de production doit satisfaire à des critères stricts en ce qui concerne l’utilisation de matières premières naturelles et de produits chimiques, de consommation d’énergie et d’émissions dans l’air et dans l’eau. Le label écologique de l’UE exige également que le papier contienne des fibres issues de forêts exploitées de manière responsable. Ce label est supporté par la Commission européenne, tous les États membres de l’UE et l’Union économique européenne (UEE).


blauer-engel

Le label Ange Bleu (apparu en 1978) est le premier et le plus ancien label écologique pour les produits et services à travers le monde. Le label Ange Bleu pour le papier recyclé exige l’utilisation de 100 % de déchets post-consommateur. En effet, la production de ce papier se base uniquement sur le traitement de fibres recyclées provenant du recyclage de papier utilisé. De plus, la fabrication doit satisfaire à des conditions strictes en ce qui concerne la sélection du papier recyclé et la protection de l’environnement et la santé. Lors de la production, aucun chlore ni produit blanchissant optique ne peut être utilisé.

Les processus de blanchement

La blancheur est toujours une caractéristique très importante pour la perception du client final. Par conséquent, les fabricants blanchiront leur pâte de papier. Dans le passé, ce processus s’effectuait avec du dichlore. Comme c’était dangereux, le secteur a cherché d’autres processus/agents de blanchiment.

tcfInitialement, le TCF (Total Chlorine Free) était la seule véritable solution écologique. Dans ce processus, la pâte de papier est blanchie au moyen d’oxygène, d’ozone et de peroxyde d’hydrogène. Aujourd’hui l’ECF est généralement considéré comme un processus de blanchiment équivalent écologique ou même plus respectueux de l’environnement.


ECF

Ensuite, l’ECF (Elementary Chlorine Free) a démarré: du dioxyde de chlore est alors utilisé au lieu de chlore, avec un impact moindre sur l’environnement. Actuellement, 80 % de la production mondiale de pâte de papier est blanchie de cette façon.


pcf

Le PCF (Processed Chlorine Free) est à nouveau une forme intermédiaire. En utilisant des fibres recyclées, l’origine ne peut pas être déterminée avec une précision à 100 % et il n’est dès lors pas possible de garantir que ces fibres sont TCF. Elles sont donc appelées PCF.


Actuellement, ECF et PCF sont principalement utilisés (80 %). Des études scientifiques ont montré que l’ECF et le TCF sont équivalents si le moulin à papier dispose d’une centrale d’épuration d’eau bio.

La Commission européenne a conclu que les deux techniques sont ‘BAT’ (Best Available Technology) et elles ne présentent de ce fait pas de différence notable. Aux États-Unis, ECF reste le seul BAT.

La finition

COLORLOKColorLok®est une technologie d’encrage qui permet d’obtenir une impression avec des couleurs plus vivantes et qui sèchent plus vite. Un papier certifié ColorLok mettra pleinement en valeur cette technologie.


iso-9706ISO 9706
Cette norme internationale précise les exigences pour le ‘papier permanent’ sur la base des spécifications techniques du papier qui ont une influence sur la capacité d’archivage du papier: la rigidité minimale, la substance et la présence de certains éléments.


din-6738DIN 6738
Cette norme allemande précise les exigences pour le ‘papier permanent’. Contrairement à ISO 9706, le caractère permanent est défini sur la base des performances du papier et non des fibres utilisées. Afin de prouver les performances physiques, le papier est soumis à un processus de vieillissement accéléré.