Pourquoi devez-vous, en tant qu’employeur, investir dans les « wearables » (et quels sont les écueils à éviter)

Ces dernières années, la popularité de ce que l’on nomme les « wearables » a augmenté de manière exponentielle. Les « wearables » sont tous les gadgets technologiques qui peuvent être portés sur le corps. Les exemples les plus connus sont le bracelet Fitbit, la montre Apple Watch et le casque Playstation VR. Non seulement le consommateur mais aussi bon nombre de travailleurs constatent de plus en plus les avantages que recèle ce type de technologie. Une montre intelligente peut, par exemple, enregistrer votre activité durant le sommeil, suivre vos activités physiques quotidiennes et mesurer votre rythme cardiaque, ce qui facilite la réalisation de certains objectifs. Bon nombre d’entreprises incorporent dès lors cette technologie dans leur politique générale de bien-être.  D’une part, afin de réduire l’absentéisme pour maladie et, d’autre part, afin d’utiliser également ces données pour obtenir des tarifs plus avantageux dans le cadre d’éventuelles assurances maladie ou santé.  Les « wearables » peuvent également être mis à profit pour accroître la sécurité des travailleurs. Les SmartCaps de plus en plus populaires en sont un bon exemple. Ces casques peuvent mesurer la fatigue physique des ouvriers et des chauffeurs sur la base de capteurs. L’épuisement comporte de nombreux risques pour certaines professions. Ce type de « wearables » peut éviter d’éventuels accidents.

Pas sans danger

Bien que les « wearables » offrent d’innombrables avantages en matière de santé, il convient de traiter avec prudence l’introduction de ce type de technologie. En effet, les « wearables » permettent d’acquérir bon nombre de données à caractère personnel. Une bonne protection des serveurs d’entreprise est dès lors cruciale pour éviter que ces données ne soient jetées en pâture à des tiers. Ces données pourraient ensuite être vendues à l’insu du travailleur. En dehors des risques pour le respect de la vie privée, les employeurs doivent également réfléchir au cadre juridique. C’est ainsi que, dans de nombreux pays, il est interdit de collecter les données des travailleurs en matière de santé.

Considérations importantes

Le cadre législatif est en pleine évolution dans ce domaine. Avant de mettre des « wearables » à disposition sur le lieu de travail, vous devez, en tant qu’employeur, prendre en considération un certain nombre de questions:

  • Redoublez de prudence lors du déploiement de nouvelles méthodes de suivi, même si la collecte de certaines données semble utile.
  • Réfléchissez avant de collaborer avec une partie externe. Cette dernière peut, à son tour, collecter des données sans les relier aux individus. Il vous est ainsi encore possible, en tant qu’entreprise, de collecter des données sans porter atteinte au respect de la vie privée.
  • Élaborez une politique claire et sans ambigüité afin que chaque travailleur sache clairement quelles données sont précisément collectées.
  • Demandez un avis juridique à intervalles réguliers afin d’éviter d’éventuels conflits ou infractions.

Morale de l’histoire: les « wearables » sont un outil fantastique pour améliorer le bien-être de votre personnel, mais ils doivent être mis en œuvre avec précaution.